Quelques jours au pays des Mille et une nuits…

  • l'équipe beforgo
  • l'équipe beforgo
  • le 8 avril 2017
Maroc

QUELQUES JOURS AU PAYS DES MILLE ET UNE NUITS…

palais menara au maroc a marrakech soleil couchant

 

Aladin et son tapis volant n’ont qu’à bien se tenir, c’est parti pour une escale de trois jours à Marrakech ! A peine arrivés dans la capitale marocaine, les touristes occidentaux seront frappés par la gentillesse des habitants, dont les mots d’ordre sont générosité et convivialité.

Pour se loger, rien n’égal un riad : véritable petit palais oriental, cette casbah ultra typique est agrémentée d’un patio, d’une terrasse ensoleillée, d’un hammam, voire même d’un jacuzzi.

Marrakech « La Ville rouge » et ses souks

Après un petit déjeuner savoureux, composé de yaourt à la fleur d’oranger et de baghrirs (crêpes aux mille trous) parfumées au miel, nous voilà prêts à découvrir la Medina, autrement dit le cœur de Marrakech. « La Ville rouge » doit son nom à la couleur de ses murs, au détour desquels les souks nous tendent les bras. On pénètre alors dans ce labyrinthe de petites boutiques, toutes plus pittoresques les unes que les autres. Les vendeurs de babouches, de narguilés ou de loukoums accostent les touristes qui se livrent alors à une drôle d’activité : le marchandage.

Une fois les dirhams dépensés, direction la grande place Jemaa El-Fna, la plus célèbre de la capitale marocaine, où se réunissent nuit et jour plusieurs centaines de personnes, venues flâner au milieu d’une multitude de stands à la sauvette, de joueurs de djembé, d’étalages de fruits secs et d’animations en tout genre.

Besoin de services complémentaires pour parfaire votre voyage? faites donc un tour dans notre Boutique – services !

Marrakech « La Ville rouge » aux mille sens

A Marrakech, nos sens sont constamment en éveil. Ainsi, en levant la tête, le magnifique minaret de Koutoubia sert de repère aux plus novices, représentant à lui seul l’architecture orientale. Pour continuer sur notre lancée, non loin de là, les portes du Palais Baya nous tendent les bras. Derrière la haie d’oranges fraiches, les voyageurs découvriront, ébahis, de petites cours blanches, bleues et dorées, surplombées d’arches finement travaillées, et entourées de fontaines et de jardins luxuriants. Aucun doute, nous sommes bien au paradis.

Histoire de terminer cette journée en beauté, on se met sur notre 31 pour aller faire la nouba au Jad Mahal, le palais très select d’Adriana Karembeu, situé dans le quartier branché de l’Hivernage. Ni une, ni deux, nous voilà transportés dans le monde de la nuit orientale, entre Mille et une nuits, showcases et m’as-tu-vu.

De l’architecture orientale, en passant par l’artisanat à l’art culinaire

Le lendemain, direction les tanneries, toujours dans la Medina, pour découvrir les différentes étapes de fabrication des tapis et autres tissus en peau de chèvre. Une petite faim ? On déguste dans un charmant petit restaurant ombragé une délicieuse pastilla ou un tajine au poulet.

Après cette pause gustative, tandis que les amateurs d’architecture prendront le chemin de la Medersa Ben Youssef, une ancienne école coranique datant du XVIe siècle, majestueuse et chargée d’Histoire ; les passionnés de mode se rendront plus au nord de la ville, au Jardin Majorelle, le sanctuaire d’Yves Saint Laurent. Probablement le plus bel endroit de notre périple. Niché dans une petite rue portant le nom du grand couturier, ce lieu abritant plusieurs espèces de plantes rares ainsi qu’un musée d’ornements, a été pensé et réalisé par Pierre Berger, le compagnon du défunt. Les carreaux colorés se mêlent au bleu nuit des façades et à l’exotisme des palmiers, et la beauté orientale prend alors tout son sens…

Vous aussi vous voulez partir au Maroc ? Alors cliquez ici pour recevoir des propositions et prix de nos agences expertes partenaires.

S’il est difficile de se remettre de ces paysages à couper le souffle, le dernier jour en pays marocain sera l’ascension au sommet, au sens propre comme au figuré. A 25 minutes de Marrakech, nous voilà prêts à parcourir l’étendue des terres berbères…en quad ! Pendant plusieurs heures, et ce avec l’aide d’un moniteur, les dunes et les oasis n’ont plus de secret pour nous, du lac Lalla Takerkoust aux montagnes des Jbiletes. Et pour clore ce rêve éveillé, à l’orée d’une petite maison où traversent quelques moutons, le déjeuner se fait chez l’habitant. Le couscous cuisiné par la famille qui nous accueille n’a jamais été aussi bien préparé, ni le thé à la menthe si parfumé… Rendez-vous en terre inconnue n’est, à côté, qu’une émission télévisée !

La région orientale - Crédit : Office de tourisme du Maroc

  • Avatar

    Quel bel article qui retranscrit à merveille les beautés et les saveurs de cette ville magnifique !
    Merci de m’avoir remémoré ce voyage inoubliable…

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *