• l'équipe beforgo
  • l'équipe beforgo
  • le 12 juin 2017
Mexique

 

A Beforgo, on se demande toujours comment les personnes voyagent, ce qu’elles recherchent, ce qu’elles trouvent…

Nous avons demandé à quelques personnalités de nous raconter leurs plus beaux voyages, le choix des destinations. Ouvrons ce volet par des femmes. Aujourd’hui, nous allons parler  spiritualité, planètes, art de vivre, coaching, avion et bonnes adresses.

Sandrine Verrycken

est une pointure dans son domaine, l’astrologie, qu’elle pratique depuis plus de 20 ans. Elle anime une chaine youtube où elle prodigue deux fois par mois des conseils teintés de philosophie, toujours positifs et bienveillants. Depuis quelques années, les voyages font partie de sa vie.

Comment choisis-tu tes voyages ?

« Mon compagnon a toujours voyagé et m’a entrainée avec lui dans cette envie. J’y ai pris goût. Nous faisons maintenant un grand voyage par an en famille. Le but est de se fédérer autour d’une découverte, se réunir dans l’extraordinaire pour que toute la famille reparte avec des souvenirs et des étoiles au fond des yeux. Nous sommes ainsi partis en tribu au Sri Lanka et au Mexique.

Nous nous réservons aussi des voyages en duo dont l’envie nait souvent d’une opportunité, d’un feeling. Nous nous sommes rendus à Bali car un de nos amis venait d’ouvrir son hôtel. Pour Tulum, c’est à la suite d’un reportage que nous avons décidé de partir. »

Une ville coup coeur ?

« New York City, sans nul doute. J’ai vécu à NYC un peu plus de 2 ans. J’enchainais les petits boulots, je suis tombée amoureuse. J’avais 20 ans, j’étais libre et prête à l’aventure. Le dynamisme créatif de cette ville m’a touchée et me touche encore. On y puise une énergie folle. On ne peut pas s’endormir à NYC. Quelques jours suffisent pour s’inspirer d’ idées novatrices, humer l’air du temps. »

Un endroit où vivre ?

« Tulum ! Dès que j’ai posé les pieds au Mexique, je me suis sentie chez moi. Cette terre  est une évidence, un appel. La zone de Tulum est en pleine expansion. De nombreuses personnes s’installent là-bas et créent des lieux atypiques. Je suis sensible à l’esthétisme (à cause de ma lune en balance). J’ai besoin de me ressourcer dans des endroits authentiques et créatifs. Je retrouve à Tulum un peu de cette énergie new-yorkaise où tout semble possible et renaître. De plus, la culture maya , très prégnante, apporte la spiritualité qu’il nous manque en Europe. Les temazcales, par exemple, peuvent être pratiquées au moment de la nouvelle lune et de la pleine lune. Ce sont des tentes de sudation où l’on s’assoit en cercle.

Elles sont très présentes dans la culture amérindienne d’Amérique du Nord et du Sud. Elles servent à purifier le corps et l’esprit, à prendre un moment pour soi avec d’autres personnes dans une communion sacrée. Autre possibilité à Tulum, les cours de yoga qui fleurissent un peu partout sur la plage. J’ai particulièrement apprécié celui du sanara hôtel dispensé par Eva. Tout me parle au Mexique, je ressens là-bas un sentiment de bien-être profond. Il n’y a pas d’urgence, les choses se font en douceur. Un vrai repos de l’âme! »

Quelques adresses secrètes à nous confier ?

« Parmi tous les hôtels, j’ai testé le Nueva Vida de Ramiro en famille . Il est constitué de petits bungalows aux toits de chaume (les fameux palapas typiques de la riviera maya). En couple, je recommanderai le Sanara hôtel, plus luxueux mais au charme fou et le Papagaya playa, écochic avec ses vues jungle et plage. Je recommanderai 2 adresses  pour les restaurants (notamment pour les personnes qui, comme moi, sont allergiques au gluten) : Le coconut restaurant de l’hôtel Sanara et le raw love cafe à l’ambiance magique avec ses petites tables éparpillées sur le sable. »

Des envies futures ?

« L’Argentine pour ses espaces infinis et la Patagonie, cette terre du bout du monde, battue par les vents, sauvage et forte. De manière plus générale, j’ai envie d’explorer l’Amérique du Sud. J’ ai tellement aimé ce que j’ai ressenti au Mexique que je continuerais bien l’expérience sur les terres incas et autres…une fois goûté, le désir de voyager ne se tarit pas. »

Vous pouvez retrouver Sandrine sur son site : www.astroetik.fr. Elle propose des ateliers sur les cycles de la lune.

Natalie Zorn

Autre femme, autre énergie. Natalie a travaillé pendant de très nombreuses années au service d’une compagnie aérienne. Son expérience lui a donné envie d’aider les personnes à surmonter leur peur en avion. Elle a donc lancé son activité de coaching pour rester zen en avion.

Quand as-tu commencé à voyager ?

« Je suis devenue hôtesse de l’air à l’âge de 20 ans, sans grande expérience du monde des voyages. C’est grâce à mon travail que j’ai appris à aimer voyager. C’est même devenu un besoin pour moi. Il me faut partir tous les 3 mois. J’aime le dépaysement qu’apporte un long courrier, vivre dans d’autres paysages, s’intégrer à d’autres cultures même pour un court moment, loin de la frénésie du monde occidentale. »

Parmi toutes les destinations, quelles sont celles qui t’ont le plus marquée, celles où tu retournes souvent ?

« Les 3 pays dont je ne me lasse pas sont la Thaïlande, le Pérou et Bali. J’y reviens sans cesse, dès que j’ai besoin de me ressourcer. Leur point commun est la zénitude. A l’instant où je pose les pieds dans un de ces pays, le stress me fuit et je prends le temps de vivre.  En Asie, je suis des cours de yoga sur la plage, c’est quand même autre chose. Je loue un scooter pour me balader. Je me fais masser quasiment tous les jours. Au Pérou, j’ai vécu une expérience forte avec un chaman en plein désert. Ces cultures témoignent d’une humanité beaucoup moins étriquée que celle qu’on vit actuellement, on peut y puiser beaucoup de force. »

En tant qu’experte du transport aérien, quels sont, pour toi, les indispensables à emporter lors d’un voyage en avion ?

« J’ explique toujours à mes clients qu’il est nécessaire de créer sa bulle dans un avion.  Pour cela, ayez toujours avec vous un pashmina ou une couverture dans lesquels vous pourrez vous lover. N’oubliez pas votre indispensable tablette de lecture ou un livre. Faites en sorte que ce soit une lecture légère qui vous évade. J’emporte toujours du chocolat, des fruits secs ou des gâteaux. Sur un long courrier, vous allez souvent avoir faim en dehors des plateaux repas,. Faites vous plaisir avec vos aliments doudous. La proximité, le lieu confiné qu’est un avion rend souvent les personnes mal à l’aise au départ  mais avec quelques petites astuces et de bonnes explications, le voyage se passe toujours en douceur. Ah oui, j’oubliais : les bouchons d’oreille, le masque et l’oreiller peuvent vous permettre d’accéder à cet état méditatif propice à la relaxation. »

D’autres habitudes ?

« Mon métier d’hôtesse au long cours me faisait dormir très souvent dans les hôtels. Dès mon arrivée, j’organisais ma chambre pour me sentir chez moi. Même pour mes voyages privées, j’ai gardé cette habitude. J’emporte un bout de tissu, j’arrange un coin bureau, le coin nuit, je rajoute des bougies parfumées, je m’approprie cette chambre. »

Une de tes adresses secrètes ?

« J’aime aller sur l’île de Koh samui pour son côté jungle et plages.  Sur la plage de Lamai, le jungle cafe est mon adresse fétiche. La vue, l’accueil sont idylliques. »

Vous pouvez contacter Natalie sur son site : www.zenavioncoaching.com. Elle vous accompagnera dans la libération de vos peurs, ce serait trop dommage de s’empêcher de voyager.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *