• l'équipe beforgo
  • l'équipe beforgo
  • le 10 juillet 2017

Safari en Namibie

 

Les petits week-ends en Europe c’est bien, les grands voyages en dehors de l’UE, c’est encore mieux. Pour ce faire, si on allait découvrir le continent africain et plus particulièrement la Namibie, véritable terre promise alliant histoire et colonisation, mais aussi une flore et une faune à nulles autres pareilles. ? Chaussez vos crampons et préparez vos sacs à dos : en avant l’expédition !

 

Notre avion atterrit à Windhoek (qui signifie joliment  « Le coin du vent » en afrikaans), la capitale de la Namibie, située au centre du pays, entre deux montagnes, à 1 700 mètres d’altitude… de quoi être déjà totalement dépaysé ! En arpentant la cité, les voyageurs se rendront peu à peu compte de l’important héritage allemand, toujours présent au sein de la ville. En effet, si plusieurs restaurants proposent des plats traditionnels, il est courant de pouvoir commander du pain ou encore de la bière.
De plus, l’artère piétonne principale baptisée Independence Avenue rappelle à tout un chacun que la Namibie n’est plus une colonie allemande ni sud-africaine depuis Seulement 1990. On se presse alors au cœur de Windhoek pour découvrir son architecture, ses monuments politiques et son patrimoine culturel.

Besoin de services complémentaires pour parfaire votre voyage? faites donc un tour dans notre Boutique – services !

Au sud-est de la Namibie, place au gigantesque désert du Kalahari (« lieu sans eau »), d’une superficie d’environ 900 000 km2 , étendue sur plusieurs pays ! Semi-aride, cet espace est peuplé de réserves naturelles comprenant des antilopes, des reptiles mais aussi plusieurs espèces d’oiseaux et de petits mammifères. Un spectacle incroyable au milieu de la savane.

Plus on descend vers le sud du pays et plus le paysage est à couper le souffle : entre les espaces désertiques et les dunes de sable chaud se cachent des trésors naturels à ne pas manquer tels que le Fish River Canyon, le deuxième plus grande gorge au monde après le Colorado. C’est véritablement bouche bée que les voyageurs en prendront plein les yeux devant ce gouffre qui creuse la vallée du Namaqualand. Non loin de là, un autre désert, d’argile et de sel est à découvrir : celui de Sossusvlei. Ce site, le plus touristique de Namibie, regorge de dunes rouges qui figurent parmi les plus hautes du monde. On n’oubliera pas de crapahuter sur le massif de Brandberg à l’occasion, histoire que notre cerveau imprime une fois de plus des vues incroyables.

Autre lieu et autre atmosphère, Aus nous tend les bras. Dans cette ancienne ville minière devenue fantôme, les voyageurs se baladeront un peu hagards devant les maisons colorées et le petit port de pêche, mais auront certainement la chance de croiser des troupeaux de chevaux sauvages.

En remontant vers la côte ouest du pays, les amateurs de stations balnéaires feront une halte à Swakopmund. Mignonne petite ville touristique, cette dernière propose aux visiteurs de parcourir quelques kilomètres du désert de Namib en quad ou encore de s’adonner au sandboarding, l’activité locale qui consiste à dévaler une pente de sable sur une planche. Pourquoi pas.

Plus au nord, c’est à bord d’un 4X4 que l’on traverse la région sèche de Kaokoveld. Pour les moins sportifs, il va falloir mettre de l’huile de coude car le périple promet des crampes et des courbatures en tout genre. En effet, conduire dans des paysages vierges et sableux, dénoués de routes, demande une bonne condition physique.

Après l’effort le réconfort : toujours au nord-ouest, venez vous ressourcer près du fleuve de Kumene et des chutes Epupa, grandioses.

Après ces vingt jours passés en Namibie, il est déjà temps de terminer notre périple.

Vous aussi vous voulez partir en Namibie ? Alors cliquez ici pour recevoir des propositions et prix de nos agences spécialistes partenaires.

A l’instar des réserves naturelles vues précédemment, les voyageurs clôtureront leur périple par la visite du parc national d’Etosha, situé non loin de la frontière avec l’Angola. Une pure merveille : les amoureux de la nature pourront voir de leurs propres mirettes les zèbres s’ébrouer près d’une oasis ; des éléphants marcher dans la savane et beaucoup d’autres espèces d’animaux sauvages vivre au sein de cette réserve de chasse, l’une des plus importantes de l’Afrique australe.

Enfin, c’est dans le centre du pays que se finit notre course folle, au parc national de Waterberg.  Bordé de grandes falaises, ce plateau donne à voir une végétation à la fois dense et luxuriante mais aussi plusieurs espèces en voie de disparition comme le rhinocéros noir et blanc, les hippotragues noirs et les antilopes roannes, ici protégés de tout danger.

Difficile de quitter ce coup de cœur visuel, culturel et naturel qu’est la Namibie, tellement ce pays aura marqué les esprits des voyageurs… Inoubliable !

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *