• l'équipe beforgo
  • l'équipe beforgo
  • le 22 juillet 2017

Les voyageurs de Beforgo

Au tour des hommes de dévoiler leur façon de voyager.  Nous avons décrypté leur univers et leur intérêt pour les voyages.

Nous sommes allés à la rencontre de Martin, notre plus fidèle follower.

Présent depuis le début de l’aventure, il a déjà partagé plusieurs de ses périples (Thaïlande, Islande et Venise) sur notre blog.

Nous l’avons retrouvé dans le sud de la France où il a posé ses bagages depuis plusieurs mois.

Comment est venu ton goût des voyages ?

J’ai vécu, enfant, sur le continent africain. L’esprit d’aventure a toujours fait partie de ma vie. J’ai choisi l’hôtellerie pour pouvoir voyager au niveau professionnel. J’ai donc travaillé dans ce secteur pendant 10 ans entre Londres et Paris.

Mon intérêt pour les langues étrangères m’a conduit à être accompagnateur de voyages linguistiques et coordinateur erasmus. Je parle 5 langues : le français, l’anglais, l’italien, l’espagnol et le portugais. Même pour des langues difficiles comme le thaïlandais, je cherche toujours à apprendre le nom des plats, à savoir dire bonjour, merci. Ces bases me semblent indispensables pour entrer en contact simplement, avec gentillesse et respect.

Je suis toujours prêt à apprendre et à découvrir.

Pourquoi as-tu choisi Beforgo ?

J’aime savoir pourquoi les personnes sont parties, ce qu’elles ont vu, aimé.

Le partage est la base de tout voyage. Relater son périple, donner ses coups de coeur, être en relation avec d’autres amoureux du voyage me semble une des clés des voyages 2.0. Même si nous avons tous des intérêts différents, chacun peut piocher ce que bon lui semble sur le blog et se laisser aussi surprendre par des pays.

À quel rythme voyages-tu ?

J’aime partir 2 ou 3 fois par an, une dizaine de jours à chaque fois. Je voyage seul ou en couple. J’aime aussi retourner plusieurs fois sur certaines destinations. J’ai séjourné une dizaine de fois à New-York mais aussi en Thaïlande.

Raconte nous un de tes derniers voyages

Je suis parti seul en Islande, guidé par ma lecture du livre de Jules Verne : Voyage au centre de la terre. J’adore Jules Verne. Je suis hanté par ses livres et j’avais envie de marcher sur les pas d’Axel et de son oncle Otto Lidenbrock. J’ai donc acheté mon billet d’avion, loué une voiture et embarqué mon livre préféré en guise de guide.

Je suis parti sur les routes. Mon premier rendez-vous a été avec le volcan Snaefellsjökull (le Sneffels dans le livre). J’ai adoré cette Nature aux paysages lunaires, volcaniques sans aucun bruit et quasi  désertique. Je me sentais libre, heureux d’aller où je voulais, quand je voulais. Voyager seul peut être aussi une source de joie. J’ai ressenti un grand calme intérieur, une immense sérénité pendant ce voyage au coeur de cette nature vibrante.

Si un mot devait définir l’Islande, je nommerai SERENITE.

Donne nous justement d’autres mots clés pour tes destinations préférées 

Pour New-York, ce serait EFFERVESCENCE : une ville qui vit H24. J’y vais pour l’architecture, l’histoire, les musées, le shopping, bref, je ne m’arrête jamais à New-York.

Pour la Thaïlande, je dirais DEPAYSEMENT. La façon de vivre, de manger, de penser des Thaïlandais est différente et donc enrichissante. J’adore y aller pour me perdre et changer mes habitudes.

Quelles sont tes prochains projets?

Je vais profiter de l’installation de certains de mes amis aux 4 coins du monde pour refaire mes bagages. J’irai très certainement à Tahiti et à Barcelone. J’ai très envie de connaitre les îles Shetland et  de réaliser un de mes rêves : aller au Japon.

Merci Martin pour ce moment de partage. Vous pouvez le suivre dans ses aventures sur instagram : nitramaix.

Nous n’allions pas nous arrêter là. Nous avons donc décidé de demander à Alexandre, notre community manager, ce que voyager représente dans sa vie.

Alexandre a donc pris quelques minutes dans sa journée de travail bien remplie pour nous décrire sa façon de voyager.

Enfant, il a sillonné la planète avec ses parents : Les Antilles, la Polynésie, le Cap vert, l’Irlande, La Grande Bretagne, L’Allemagne et l’Italie… Ils partaient une fois par an en famille.

Pour lui, le voyage est avant tout une expérience à vivre. Dans l’absolu, il aimerait booker sur son agenda un voyage une fois par an.

Que recherches-tu quand tu pars ?

Avant tout, un dépaysement qu’il soit culturel ou visuel . J’aime aussi toutes ces rencontres et ces liens qui se tissent au cours de ces périples. L’idée de  « partir au bout du monde » me plaît  aussi énormément.

Comment voyages-tu ?

Je déteste les complexes hôteliers. Je préfère dormir chez l’habitant et louer une voiture. Je privilégie toujours l’autonomie, c’est comme cela que se forgent les plus beaux souvenirs. Même dans les moments de galère, il en résulte toujours un brin de poésie. Un peu d’inattendu dans la vie nous rend soudain plus inventif.

As-tu une destination de rêve ?

Quand je rêve au « bout du monde », surgit la Nouvelle-Zélande. La beauté de ses paysages, les 4 saisons, la sympathie de son peuple réunissent toutes les qualités du voyage idéal.

L’Islande et les pays scandinaves sont aussi inscrits dans mon futur.

J’adore les pays nordiques. Après avoir passé mes vacances d’enfant sous les tropiques, j’ai envie de  fjords, de vert et de fraicheur.

Mais je mentirai si je n’évoquais pas les Antilles. Ce serait pour moi un véritable retour aux sources, les vacances idéales pour se reposer de ma vie bien remplie. Je sais que j’y retournerai !

Merci à Martin et Alexandre de nous avoir embarqués avec eux.

Nous avons tous des rêves différents mais la découverte et les rencontres sont souvent les moteurs de nos échappées.

N’hésitez pas à venir déposer vos témoignages, vos coups de coeur et vos adresses secrètes.  Le blog est ouvert à tous. Bon vent à tous ceux qui partent. La route est toujours belle 😉

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *